• Accueil
  • > 1 – L’ENVIRONNEMENT, L’ELECTROSMOG et LEURS NUISANCES

1 – L’ENVIRONNEMENT, L’ELECTROSMOG et LEURS NUISANCES

A – L’ENVIRONNEMENT :

Nous vivons dans un environnement pollué par les pesticides, les herbicides, les métaux lourds, la radioactivité, les perturbateurs endocriniens, l’amiante, les chemtrails, tous les produits toxiques déversés dans nos rivières.

B – L’ELECTROSMOG :

En 2006, Erik HUBER, membre de l’ordre des médecins autrichiens et spécialiste des questions d’environnement disait : « Quant on met des médicaments sur le marché, on fait au préalable des recherches sur leurs effets. Avec la téléphonie mobile, au contraire, on répand une technologie dont on ne connait pas encore les effets … »

Depuis plus de 10 ans, des médecins européens avertissent des dangers, dont le Dr BELPOMME pour la France. Le cerveau d’un enfant pourrait absorber jusqu’à 50% de rayonnements de plus que celui d’un adulte. Un exemple donné par l’université de l’Utah (USA) : si l’énergie absorbée par un cerveau d’adulte est de 2,93W/kg, la puissance absorbée par un enfant de 10 ans est de 3,21W/kg et de 4,49W/kg pour celui d’un enfant de 5 ans. Il faut de 10 à 20 ans entre le début d’utilisation du portable par des enfants de 5 à 10 ans et le constat d’une tumeur cérébrale. Si rien n’est fait, nous allons bientôt être confrontés à un scandale comparable à l’amiante, à l’hormone de croissance ou au sang contaminé. Sauf que c’est toute une génération qui va être touchée.

En 2008, selon la Royal Society de Londres, les adolescents ayant commencé à se servir d’un portable avant 20 ans ont 5 fois plus de risques de développer un cancer du cerveau avant l’âge de 30 ans que ceux qui n’ont pas utilisé de portable.

Nos logements et lieux de travail sont équipés d’une multitude d’appareils qui créent des nuisances chez les personnes hypersensibles aux ondes électromagnétiques basses et surtout hyperfréquences comme les téléphones sans fil, les téléphones portables, tablettes numériques, Bluetooth, GPS, la WI-FI, la WII, la TNT, les babyphones et tous les appareils à télécommandes.

Une onde est la manifestation d’une énergie qui se transmet à partir d’un point précis plus ou moins rapidement. C’est un mode de transmission de l’énergie, sans déplacement de matière, à partir d’une source d’émission. La longueur d’onde se calcule en divisant la vitesse de la lumière (298 000 kms par seconde) par la fréquence qui se mesure en hertz (1Hz = 1 oscillation/seconde). Une onde électromagnétique est un phénomène périodique qui se répète selon une certaine fréquence correspondant au nombre d’oscillations par seconde. Plus la longueur d’onde est courte, plus la fréquence est élevée. 

Le champ magnétique terrestre est statique et ne présente aucun danger, à l’exception de quelques accidents de parcours comme une faille géologique, une rivière souterraine, une cheminée cosmo-tellurique et autres … Alors que les champs magnétiques produits par le courant alternatif, toutes les installations et appareils électriques sont variables et font l’objet d’une réglementation. Les champs électriques se forment sur tout le parcours des câbles électriques, jusqu’aux appareils quand ils sont branchés sur la prise de courant, même s’ils sont éteints.

Nous baignons littéralement dans un brouillard électromagnétique, appelé « ELECTROSMOG » par les spécialistes qui se penchent sur la question comme l’organisme français CRIIREM (Centre de Recherche et d’Informations Indépendantes sur le Rayonnement ElectroMagnétique), voir le site Internet : www.criirem.org ou le ICNIRP (International Comission on Non-Ionizing Radiation Protection).

La théorie de l’électromagnétisme ne date pas d’aujourd’hui. Elle a été développée par Maxwell en 1865 et reformulée par Lorentz en 1895. Hertz en mesurera la fréquence en 1888. Cet électrosmog a créé une nouvelle maladie : l’électrosensibilité dont l’OMS lui a attribué  les initiales HSEM (hypersensibilité électromagnétique). A la question : « Dans quelles mesures les rayonnements électromagnétiques peuvent-ils perturber le fonctionnement du cerveau et des neurotransmetteurs ? » 

Le CSIF-CEM (comité scientifique sur les champs électromagnétique répond : « Ces champs EBF (extrêmement basses fréquences) et les radiofréquences pulsées ont une influence indéniable sur la cellule, même s’ils sont largement en-dessous des limites d’exposition de la population. »

Le rapport Bio-Initiative, www.bioinitiative.org, (rédigé en août 2007 par un collectif d’experts des USA, d’Autriche, d’Australie, de Suède, du Danemark et de Chine) en  recensant les résultats de 1500 études, dont le résumé des conclusions a été traduit en français par le CRIIREM en octobre 2007 (puisque la France était absente de ces travaux), conseille le principe de précautions et met en évidence de nombreuses conséquences de l’électrosmog sur l’organisme.

Vous retrouverez tous les problèmes de santé causés par les différentes ondes électromagnétiques en surfant sur les sites répertoriés page 10

Les champs électromagnétiques hyperfréquences sont produits par les appareils sans fil comme le téléphone portable, le téléphone nomade, l’ordinateur portable, la tablette numérique, le babyphone, la WI-FI, la WII, la TNT, la 4G, les compteurs communicants  et autres objets connectés, car ils sont faits pour avoir une portée de plusieurs dizaines de mètres, voir quelques kilomètres pour certains. De plus, leurs ondes se répercutent sur les parois des vitres, miroirs, portes blindées, isolants minces et autres matériaux. Elles créent ainsi des bulles de pollutions électromagnétiques là où ces ondes se croisent. Alors elles s’additionnent les unes aux autres. Leur densité de puissance s’exprime en µW/cm² (microwatt par centimètre carré). 

Les normes sont données par l’ICNIRP (en français : la Commission Internationale de Protection contre les Rayonnements Non-Ionisants). Elles datent du 12/07/1999. Le Parlement Européen trouve ces normes obsolètes et propose des fréquences entre 0,1 MHz et 300 GHz.

TABLEAU des PRECONISATIONS 

           

 SEUILS 

Champ électrique 

de 5 Hz 

à 2 000 Hz 

 

Champ magnétique

 de 5 Hz 

à 2 000 Hz 

 

Champ électrique

de 2 kHz 

 à 400 kHz 

 

Champ magnétique 

de 2 kHz 

à 400 kHz 

 

Champ électromagnétique hyperfréquences 

  Zone de travail  10V/m maxi  2mG maxi  1 V/m maxi  0,25 mG maxi  0,6 V/m maxi     
  Zone de repos  5 V/m maxi  0,5 mG maxi  1 V/m maxi  0,1 mG maxi  0,2 V/m maxi 

 Zone de travail pour

  électrosensibles 

 1 V/m maxi  0,5 mG maxi   1 V/m maxi   0,1 mG maxi   0,2 V/m maxi 

 Zone de repos pour

   électrosensibles 

 1 V/m maxi   0,1 mG maxi   1 V/m maxi   0,1 mG maxi   0,2 V/m maxi 

La première des protections est d’avoir une bonne prise de terre en rapport avec le disjoncteur différentiel de votre logement et de votre lieu de travail. Dans les constructions anciennes, la prise de terre n’est pas forcément adaptée, suite à tous les appareils que vous avez rajoutés depuis que vous l’habitez. Le rôle de la prise de terre est d’affaiblir les pollutions électromagnétiques pour ramener la valeur du champ électrique à 1 volt/mètre.

Une bonne solution est de débrancher tous les appareils électriques quand on ne les utilise pas, surtout la nuit pour la qualité du repos du corps et de l’esprit.

L’intensité du champ magnétique s’exprime en gauss (G). Les champs magnétiques se diffusent le long des parois dont la résistivité est importante, comme le bois, les cloisons légères, le plastique et autres …

Ceci n’est qu’un résumé …

Pour vous faire votre opinion personnelle, allez surfer sur les sites utiles répertoriés page 10

 ———

Chronique d'une Greffe... |
liseuse |
COURS DU BLOC B |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | YOGA FÉMININ - GUJAN-MESTRAS
| Alzheimer, maladie de la mé...
| ARC EN CIEL